Gigue in the dark version 1.0

Gigue in the Dark, c’est quoi? Une expérience artistique présentée aux Écuries du 1 au 4 mars 2017.

 

Une création de trois artistes qui sont des expérimentateurs amoureux fous de la gigue : Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière et Ian Yaworski.

 

Interprètes : Sébastien Chalumeau, Mélody Clermont, Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière, Antoine Turmine, Marie-Ève Tremblay et Ian Yaworski.

 

Durée : 60 minutes

 

Les spectateurs entrent. Dans un espace vide, éclairé par des spots, des bougies. Qui s’éteignent, un à un, jusqu’à ce que l’expérience commence. Noir. Silence. On entend des pas de gigue à gauche. Lumière frontale qui s’allume. Un homme danse quelques secondes. Noir. On aperçoit furtivement comme une luciole, une danseuse, avec des lumières collées sur son corps. Noir. Un groupe de gigueurs se fait entendre. On dirait qu’ils avancent, le public doit se déplacer, de peur de ne pas savoir ce qui se passe, ce qui se danse, ce qui se fait entendre. La tension monte. On entend comme un bruit sourd gronder. Que va-t-il se passer encore pour susciter l’appréhension? La surprise? La curiosité?

 

Gigue in the Dark, c’est plonger le public au cœur d’une expérience sensorielle basée sur le caractère expressif de la gigue. Un spectacle hybride qui carbure à la sensation autant visuelle qu’auditive, autant au toucher qu’au ressenti. Pour susciter autant l’émerveillement que l’inquiétude. Un spectacle interactif que l’on ne pourra vivre passivement.

 

Venez errer dans cette grande noirceur traversée par des éclats de lumières, habitée par des danseurs-fantômes, venez entendre cette gigue qui suscitera en vous plus d’un frissons. Venez tendre l’oreille pour entendre tous ces bruits produits par les pieds de ceux qui peuplent cet espace poétique. Venez apercevoir des ombres, approchez-vous de ceux qui vous entourent pour vous rassurer. Gigue in the Dark, une expérience pour meubler l’imaginaire des spectateurs, le faire vibrer, capter son attention.